« La danse n’a plus rien à raconter : elle a beaucoup à dire ! »
Maurice Béjart

/ CECILIA

PHILOSOPHIE ARTISTIQUE

« Tellement de choses à dire, moi aussi … La danse a été donc, depuis toujours, pour moi, ce moyen d’expression idéal que j’ai pratiquée ; et le demeure. J’ai trouvé par ce bel art, un média allant au-delà des barrières de la langue, au-delà des barrières géographiques. La danse m’a permis d’extérioriser mes émotions les plus profondes à travers chaque mouvement, chaque pas, chaque pièce je devais exécuter. Mais malgré le temps et les ans, j’avais encore des paroles à émettre, des discours à prononcer : j’avais envie de raconter ma propre histoire, de faire passer mon propre message, et puisque c’était possible en chorégraphiant, alors j’ai commencé à créer. La danse est en conséquence devenue pour moi, le Langage du Corps nourrissant l’Esprit et l’Ame.»


Cécilia Daninthe

Le style apporté dans chaque chorégraphie demeure enraciné dans la richesse culturelle enfouie en Cécilia Daninthe et qui émane d’elle. Par son travail cette Guadeloupéenne souhaite faire connaitre son pays et transmettre le Patrimoine de son ile, tout en s’ouvrant à une certaine influence extérieure. C’est pourquoi l’on retrouvera dans sa gestuelle chorégraphique un mélange de Jazz, Contemporain, Moderne, mais aussi de Gwo Ka et d’autres danses traditionnelles caribéennes.
Cette diversité se remarquera tant dans la danse que dans la musique qu’elle utilise sur scène. Cécilia Daninthe explore ainsi chaque forme, chaque angle du corps et les utilise pour élaborer des mouvements qui conduisent par-delà la danse moderne conventionnelle à laquelle nous sommes habitués.
La chorégraphie est une manière, voire la manière de refléter ce qu’elle observe dans le monde et d’affirmer ses convictions à l’aide de chacune de ses créations ; l’objectif étant d’inciter les danseurs et le public à la réflexion et à l’exploration à partir du thème soumis par l’artiste chorégraphe. Au final, Cécilia Daninthe souhaite développer une conscience et une culture de la danse au sein de l’Assistance, plus particulièrement au sein des communautés qui n’y ont pas accès, par le biais de performances ouvertes aux populations ainsi que de stages accessibles à tous.